Faut-il en finir avec la communication ?

Vous pouvez condamner la « com’ » et la communication avec elle, parce que vous aurez trouvé que ses excès sont trop présents pour accepter sa présence. Vous pouvez vous dire que la communication est bien mal représentée par la « com’ » et ses excès, et vous dire que, assurément, votre point de vue sur la communication a changé. Et décider la relaxe.

Faites-vous votre propre opinion dans : « Le Procès de la communication » (Thierry Wellhoff – Manitoba/Les Belles Lettres) @leprocesdelacom

Mathilde de BeauneComment