Prologue

– Accusée, levez-vous !

- Nom ?

– Communication.

– Prénom ?

– Comme il vous plaira, Monsieur le juge. Il arrive souvent que l’on me nomme de diverses manières. « Com’ », le plus souvent. Mais aussi « pipeau », « vent », quelquefois.

 -          « Voyons donc… Abus de confiance… Faux et usage de faux… Publicité mensongère, bien entendu… Contrefaçon… Plagiat… Troubles à l’ordre public… Manipulation de mineurs… Subornation de témoins… Faux témoignages… Parasitisme (puisse-t-il exister un délit de parasitisme !)… Encouragement à la paresse et à l’ignorance… Incitation à la débauche…Pornographie…Charlatanisme… ». La liste est longue…

 

A découvrir dans : « Le Procès de la communication » (Thierry Wellhoff – Manitoba/Les Belles Lettres) @leprocesdelacom