Art et communication, l'influence réciproque

Et si l’art, loin d’être l’antonyme de la communication, réalisait en fait la finalité première de la communication – finalité hélas souvent occultée par ses objectifs immédiatement utilitaristes, à savoir créer du lien entre les hommes, les aider à échanger, à comprendre et à (se) comprendre, à explorer toute la richesse et les ressources du monde ? Et par là même à enchanter ce dernier ? Au point que l’artiste serait par essence, et non pas par accident, l’une des plus grandes figures de communicant ?

A découvrir dans : « Le Procès de la communication » (Thierry Wellhoff – Manitoba/Les Belles Lettres) @leprocesdelacom

Mathilde de BeauneComment